Un manuel pour le chrétien d’aujourd’hui (Introduction à l’épitre de Jacques)

L'épitre de Jacques, un manuel pour le chrétien d'aujourd'hui

Ce que nous savons de l’auteur de la lettre, c’est qu’il est « Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ » (Jc 1.1). Les destinataires de la lettre semblent être bien connus de l’auteur car il ne s’attarde pas sur la description de ceux-ci mais il entre tout de suite dans le vif de son sujet.

De l’avis général, ce Jacques est l’un des frères du Seigneur Jésus (Mt 13.55, Mc 6.3). Il s’est converti après la mort de Jésus (Jn 7.5), et est devenu disciple du Christ après la résurrection de ce dernier (Ac 1.14).

Dès que l’Église s’organise à Jérusalem, Jacques est devenu un des premiers responsables (Ac 12.17, Ga 1.19). Le Nouveau Testament nous le présente comme une personne qui a de l’autorité dans l’Église (Ac 15.13, 21.18), qui connaît bien les Écritures et qui se soucie du bien-être de l’Église (Ac 15.14-21).

De très nombreux rapprochements peuvent être établis entre l’enseignement de Jacques et celui de Jésus, particulièrement le “Sermon sur la montagne” (Mt 5). L’épître de Jacques contient plus d’images tirées de la nature que toutes les lettres de Paul réunies ; ces comparaisons rappellent les discours de Jésus dans les synoptiques.

Trois grandes lignes de force se dégagent de l’ensemble de l’épître :

1) Souci pratique

L’auteur veut amener ses lecteurs à conformer leur vie quotidienne à l’enseignement de Jésus. Principalement dans le premier chapitre, Jacques traite le problème général que nous rencontrons tous dans la vie quotidienne et que nous devons l’affronter avec les perspectives de l’enseignement de Notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ.

2) Souci communautaire :

Les expressions telles que « parmi vous » (4:1; 5:13, 14, 19); « les uns les autres » (4:11; 5:16); « frères » (paraît 18 fois dans Jacques), nous montrent que Jacques nous invite à considérer sérieusement la dimension horizontale de la croix. Une succession d’études de cas examinant des questions pratiques et concrètes est merveilleusement faite et nous donne des pistes qui nous aident à vivre une éthique qui réjouit le cœur de notre Père.

3) Souci de l’attente

 … de l’avènement du Seigneur (5:7-8), du jour du jugement (2:12-13; 4:12; 5:9) que doit s’exercer la patience active du peuple de Dieu (1:2-4, 12; 5:10-11). Le peuple de Dieu est appelé à supporter patiemment les épreuves, les tentations (1:2-4; 1:12), les souffrances (5:10-11), la maladie (5:14-16) jusqu’au retour du Seigneur. Le Juge est à la porte (5:9), par conséquent, qu’on se conduise avec circonspection en pratiquant la miséricorde (2:12-13). Celui qui aura persévéré jusqu’à la fin recevra la couronne de vie (1:12).

Dans son épître, Jacques nous donne alors un manuel pratique regroupant les principes à suivre pendant notre vie sur terre. Il nous stimule également en nous invitant à garder les yeux fixés sur le Seigneur Qui revient bientôt et Qui mettra le point final à l’Histoire des hommes. Il rassemblera tous ses rachetés pour les faire entrer dans la gloire d’une joie éternelle dans la présence de Dieu.

Venons partager et découvrir ensemble cette épître de Jacques. Laissons-nous en église encouragés par la Parole de Dieu pour avancer ensemble, vivre la vie chrétienne qui plaît à Dieu tout en nous préparant au Retour du Christ. Rendez-vous les 2ème et 4ème jeudis et samedis du mois !

Télécharger le programme ici

Consulter l’agenda en ligne ici