Social

« La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde ».  Jacques 1 : 27

 Vision et Mission

« Il y a plus de plaisir à donner qu’à recevoir ». (Actes 20 : 35 ). Un verset qui décrit bien le fondement du ministère Social de la CEIM francophone Ankadindramamy. Et que pourrait s’approprier tout autre ministère social chrétien d’ailleurs?

De passage sur cette terre, le Christ lui-même a consacré une bonne partie de son quotidien à « faire du social » (Jean 10 : 25), notamment à travers des guérisons. Une manière de prouver qu’il s’intéressait aux créatures du Père, à leur vie terrestre également, leur quotidien, leurs problèmes, bien que son but principal fût de partager la Bonne Nouvelle concernant la Vie Éternelle.

Pour sa part, La mission du Comité social de la CEIM francophone, est de :

  • Rappeler aux membres de l’Église l’importance de l’entraide entre chrétiens, plus spécialement l’aide des veuves et orphelins (Jacques 1 : 27), des pauvres, malades et prisonniers (Matthieu 25 : 40).  Une entraide sous forme de soutien financier et/ou matériel, moral ou spirituel.
  • C’est également quelques activités et projets à caractère social visant à apporter un soupçon de joie au quotidien de personnes démunies (fête 26 juin, noël).
  • Ou encore offrir une aide à des personnes en situation de crise (catastrophe naturelle…) sollicitant un soutien financier,.

Cependant, le but de ces aides apportées est essentiellement pour témoigner de l’Amour de Dieu et leur présenter l’Evangile. Cette mission étant appuyée au besoin, lors d’actions de masse notamment, par le comité spécifique de l’église.

L’esprit du groupe reste d’aider sans rien attendre en retour. Toutefois encore, comme dans la parabole des 10 lépreux, (Luc 17 : 11-19), notre espérance est d’amener à travers nos actions des âmes à Christ, la raison même du ministère.

Ainsi, le comité social CEIM francophone est représenté par une petite huitaine de membres ou de sympathisants (du moins pour l’instant), unis par l’amour du Sauveur et pour l’amour de leur prochain.

 

La responsable

Nirina Ranaivo